UN MOMENT UNIQUE….. (par Philippe ROUCAYROL)

Il existe encore de ces modélistes qui construisent uniquement pour le plaisir, la passion et la beauté de l’aviation , Roger en fait partie….

Son projet a commencé en 1998 par l’achat d’un kit Tony Clark du Tiger. Même si la construction a débuté peu après l’achat du kit, Roger fit une longue interruption sur ce modèle puis décida de le terminer. Les finitions ont été faites début 2004.

Ceux qui connaissent Roger ne seront pas surpris du temps employé pour la fabrication de la maquette car il ne supporte pas l’a peu prés et il faut que tout soit parfait….

Je vous livre les commentaires de Roger concernant la construction de son modèle : "La boite est très complète et tous les accessoires sont fournis, cependant certaines pièces du kit n’ont pas été utilisées et on été refaites. Le capot moteur a été entièrement remoulé en fibre et résine pour plus de solidité, il est en plastique d’origine. La géométrie et l’articulation du train d’atterrissage a été revue avec une triangulation conforme et un système d’amortissement. La roulette arrière de l’essai va être remplacée par une béquille comme le vrai."

Les détails qui tuent ont été réalisés et ajoutés au kit de base :

Radiateur d’huile, enjoliveurs de roues, indicateur de vitesse sur un mat de l’aile, tableau de bord, ….

Les bourrelets en cuir au-dessus des tableaux de bord ont été réalisés à la main formés à chaud sur des formes en balsa et j’en passe et des meilleurs.

Le recouvrement est en solartex et la peinture est réalisée en cabine.

Roger nous rappelle que son modèle n’est pas une maquette conforme et qu’il aurait pu s’appliquer un peu plus….ça craint

Roger avait l’intention de motoriser l’oiseau avec un titan 62 cm3 mais le dernier était vendu lorsqu’il a acheté le kit et il s’est rabattu sur un titan 45.

La peur du constructeur était d’être sous-motorisé puisque l’avion pèse quand même 15 kg plein complet.

Roger ne se sentant pas d’essayer cette bête, je suis pour une nouvelle fois promu pilote essayeur. J’ai accepté avec beaucoup de respect pour le constructeur et pour le modèle car lorsque on a un piège de la sorte au bout de l’antenne et qu’il n’est pas à vous ça le fait pas trop…..

J’étais, ceci dit, confiant car je connais bien le constructeur et je savais que je n’aurai pas de surprise.

Après moult et moult visites chez Roger j’ai suivi la fin de la construction et les réglages, le rodage du moteur.

L’appréhension de Roger était telle qu'il avait déjà revendu le moteur et les accessoires imaginant un crash dés le premier vol. à cause de la sous motorisation.

Rendez vous avait été fixé pour le 31 Juillet en fin d'après midi sur notre terrain de Herm. Pas trop de vent pour une fois mais temps très chaud.

Arrivée remarquée du propriétaire avec un attelage digne de la fête : 4 x 4  Range Rover + remorque double essieu de 4 mètres de long (voir photos). On peut dormir dedans sans l’avion.

Double porte sur l’arrière, mais on y rentre par une porte latérale et à l’intérieur on y trouve le biplan sur ses cales , la roue de secours, une armoire d’outillage classée en ordre une bonbonne d’air comprimé de 50 l. (la classe)…

Débute ensuite le montage aidé de Louis le mécanicien attitré du club, chaque vis, chaque chape est minutieusement vérifié, une petite goutte d’huile sur chaque filetage, ne pas trop serrer les vis de fixation pour ne pas marquer l’entoilage, faire le plein , contrôler la radio…..

+ de 2 heures de prépa heureusement que le parasol fait un peu d’ombre.

A mon tour d’entrer en jeu : vérification des sens de débattement et amplitude des gouvernes : ça me semble un peu fort aux ailerons et à la profondeur, on verra bien, il n’y a que des ailerons sur l’aile du bas.

Allez Roger en piste !!!!!!

Encore une fois pour essayer un avion tout neuf et de cette valeur, je vais employer ma technique maintenant bien au point pour ne prendre aucun risque.

Comme notre piste mesure 600 m de long par 30 de large, je vais simplement faire un décollage, et si ça va pas tout droit et je repose devant j’ai encore toute la piste disponible, mais j’ai confiance.

Mise en route du moteur à l’aide de l’easy start selon la procédure établieJe rappelle que c’est un 45 titan qui tourne une 20 x 10 Menz en bois au 1er lancer, après un coup de starter

Tout va bien et on mesure au compte tours les valeurs de ralenti et plein gaz.

2000 tours au ralenti et 6200 tours plein pot. L’échappement est bien sur perso Roger et je trouve le bruit assez feutré. On verra si on a assez de tours pour décoller.

Essai de portée radio : c’est là que j’avais le plus de soucis car il s’agit d’une ROBBE pro mars et le moteur est à essence mais bon a une distance de +- 100 m ça a l’air de fonctionner normalement.  On va essayer de rouler un peu sur la piste pour voir. A peine plus haut que le ralenti ça roule et si je pousse un peu je prends de la vitesse. Robert qui filme et qui croit que je vais encore faire un petit roulage a arrêté la caméra.

Cette fois  je pousse à fond et le biplan se met sur le train principal et je décolle sur 20 mètres.

J’ai laissé monter sur faible pente après le décollage pour ne pas décrocher car je le sentais un peu limite en puissance mais c’est quand même très correct et surtout très réaliste. Au bout du terrain je devais être à 30 mètres sol pour le premier virage. Il faut conjuguer ailerons et dérive pour combattre le lacet inverse mais avec de la vitesse ça va nettement mieux. La profondeur était trop sensible et l'avion un peu centré arrière ceci explique peut être cela.

Pour ce premier vol je me suis contenté de tours de piste et de quelques passages (pas trop bas) avec remise de gaz. Roger en bordure de piste n’a pas voulu que je lui passe pour le moment. (voir la photo de Roger on comprendra). Le vol est réaliste au possible, la vitesse n’est jamais trop élevée même gaz à fond. 

Après 15 à 20 minutes de vol, je l’ai axé pour le poser, juste un petit haut le cœur car je l’ai trop ralenti en finale et j’ai remis un coup de moteur mais sans conséquence.

Excuse moi Roger d’avoir touché un saumon en tournant au fond et j’ai râpé la peinture….

Mais je sais que c’est repeint et protégé donc ça n’arrivera plus, je te le promets.

Allez il vole très bien ton biplan même avec un 45 cc.  Retour parking, démontage rangement et apéro suivi d’un dîner sur le terrain.

Merci Roger pour ce grand moment j’espère qu’il y en aura beaucoup d’autres….

 

QUELQUES CARACTERISTIQUES :

Kit TONY CLARK
Envergure : 2,70 m
Poids : 15 kg
Moteur : titan 45 cm3 en direct

Foule de détails :  tableau de bord bois verni, pilote, rétroviseurs, marche pieds, coussinets, badin sur les mats, compas …..
Peinture vernie automobile , entoilage tissé
Train amorti
Commandes de gouvernes en câbles comme le réel.

 

Maintenant, je vous laisse admirer le travail