Je vous présente à travers les images ci après la technique utilisée pour le coffrage des ailes. J'ai appelé cette méthode, la méthode "Bulgare", je vous laisse deviner pourquoi. 

Travaux préparatoires : 

Se procurer un rouleau de plastique thermo formable du type utilisé pour fabriquer les pots de yaourt (bulgare ou autre ...). Ce matériau fait environ 5/10ème d'épaisseur, il est parfaitement lisse et relativement souple. 
Découper des  bandes faisant le développé de l'intrados et de l'extrados plus environ 3 cm sur la largeur en respectant les dimensions des différents trapèzes. Vous avez donc 4 bandes à préparer. 
Appliquer sur les bandes de plastique, au pistolet, une couche de peinture acrylique (à plafond). Attention, vous avez une aile droite et une gauche, (au cas ou vous auriez abusé d'un liquide jaunâtre). 
Laisser bien sécher. 
Tracer au crayon, sur la face peinte la position de l'aileron (important).

Préparer l'atelier

Il vous faut pour cela :

une pompe à vide
un sac à vide de 2.70 mètres
une pelote de ficelle
du scotch d'emballage
des poids assez lourds
une balance
la résine époxy et le durcisseur 
du tissu de fibre de verre type voile, 25 grammes/m²
du tissu de fibre de verre, 110 grammes/m² 
de la bande d'arrachage 
des gants jetables
le petit outillage (petits rouleaux, ciseau, cutter, etc.) 
le matériel de nettoyage (acétone) 


Ce matériel réuni, vous téléphonez à un copain pour qu'il vienne vous aider ou si vous avez, comme moi, une épouse dévouée, vous faites appel à sa gentillesse légendaire.

Maintenant, les opérations sont détaillées sur les photos.

Etape 1 : Les extrados

 

1

Préparer les bandes de tissu de fibre de verre aux dimensions de l'extrados plus 2 cm environ. 
 - une bande de voile 25 grammes 
 - deux bandes de tissu 110 grammes
 - renforts locaux à l'emplanture, verre 100 grammes

Préparer la résine. Il vous faudra environ 140 grammes de résine (résine + durcisseur), à préparer en deux fois. 

Poser la bande extrados sur le plan de travail, la face peinte vers le haut. 

Dérouler le  bande de fibre de type voile 25 grammes.

2

Appliquer la résine au rouleau en marouflant bien. 


Voilà le résultat


Mettre en place la première bande de tissu 100 grammes selon la même technique. 


Et on s'applique, pas de bulle. 

Mettre en place la bande de tissu d'arrachage sur le trait d'articulation de l'aileron. Ce tissu servira de charnière. 

Ne pas passer de résine. 

Poser la dernière bande de fibre, plus les renforts d'emplanture.



Vous voyez par transparence la future articulation de l'aileron. 


Bon, tout va bien.
10 

Découper le tissu excédentaire tout autour de la feuille de plastique. 
11

Positionner sur le plan de travail le noyau d'aile sur sa dépouille inférieure. 

Scotcher le noyau par le bord de fuite sur la dépouille afin d'éviter tout déplacement intempestif. 

12 

Poser la peau stratifiée sur le noyau coté fibré en contact avec celui ci.

Les ondulations que vous voyez ne sont pas graves, elles vont disparaître par la suite. 

13 

Aligner le bord de fuite avec la dépouille, le bord d'attaque de la peau doit dépasser de deux centimètres environ par rapport au noyau. 

Soyons précis. 

14 

Scotcher la bande d'extrados sur la dépouille du coté bord de fuite. 

 

15 

C'est bien .... 

On continue 

16 

Et voilà le travail ....

17 

La dépouille, le noyau, et la bande. 

18 

Rabattre la longueur qui dépasse coté bord d'attaque et la fixer sur la dépouille. 

19 

Mettre l'ensemble dans le sac à vide. 

Ne pas oublier la ficelle qui sert de drain pour le vide. 

20 

Attention fragile.
21 

Bien répartir le sac. 

22 

Allez, on tire, dépression - 0.3 bars

23 

Le vide est fait. 

Les ondulations de la bande plastique sont disparues. 

24 

Couvrir avec la dépouille supérieure. 

Répartir du poids sur toute la longueur pour éviter un éventuel cintrage. 

Ranger l'atelier. 

Nettoyer les rouleaux. 

Dire merci à votre aide.

Allez boire un café, et attendre 24 heures. Suspens ...

25

La dernière astuce : Nous avons fait appel à Donald Duck, le sèche cheveux. Il faisait trop froid dans le local pour la résine. J'ai donc confectionné un tunnel de séchage en carton et chargé Donald de souffler du chaud la dedans. La température s'est stabilisée à 30°, c'était parfait.

Dans la partie suivante, je vous explique la préparation du noyau d'aile avant de passer au coffrage de l'intrados.